Daniel Frasnay (1928-2019) Français.

Un des derniers représentants de la génération des photographes humanistes

qui compte parmi Robert Doisneau, Izis, André Kertesz ou Édouard Boubat.

 

En 1944  Daniel Frasnay, alors adolescent, débute la photographie auprès de Roger Carlet qui travaillait chez Harcourt.

Un an plus tard, il intègre le célèbre studio spécialisé dans les portraits de vedettes de cinéma, et devient tireur, avant de collaborer avec Boris Lipnitzki, photographe connu pour avoir tiré le portrait d’artistes des Années folles aux sixties tels que Joséphine Baker, Maurice Ravel et Serge Gainsbourg.

 

En 1951, sa carrière prend un tournant. Henri Varna, directeur et metteur en scène du Casino de Paris, lui propose de photographier sa dernière revue. Pendant plusieurs décennies, il sera le photographe officiel des cabarets et music-halls parisiens du Lido aux Folies-Bergères en passant par Le Moulin Rouge.

Parallèlement, à titre personnel, il commence à s’intéresser aux rues de Paris et plus particulièrement à l’Homme.

 "C’était un observateur. Non pas un photographe humaniste, mais un humaniste photographe. Il aimait se chercher dans l’autre" raconte son ami et journaliste Bernard Jadot.

Ainsi, derrière son objectif,  Daniel Frasnay  nous dévoilait la vie, l’amour et la mort à chaque cliché. Il se souciait plus de ce qu’il y avait devant l’appareil que de l’appareil lui-même....

 

Dès lors, beaucoup d’écrivains, tels que par exemple Jean-Paul Sartre, Albert Camus, André Breton, lui faisaient confiance. Des peintres et sculpteurs  comme Bernard Buffet, Georges Braque, Marc Chagall, César, Max Ernst, Yves Klein, René Magritte, Salvador Dalí ou Joan Miró lui ont également demandé de tirer leur portrait .

Sans parler des stars du cinéma et de la chanson : Yves Montand, Simone Signoret, Johnny Hallyday, Juliette Gréco, Édith Piaf, Jacques Brel, Jean Cocteau, Romy Schneider, …

 

Au long de son existence, le photographe a aussi publié des dizaines d’ouvrages dont Paris la nuit (1956),

Paris Parade (1999). Son travail éclectique est un véritable témoignage du XXe siècle.

Le photographe s’est éteint en toute discrétion le 22 septembre 2019.

Daniel Frasnay.jpeg
Capture d’écran 2021-04-25 à 11.25.21.pn

Daniel Frasnay