Salvador Dali,
peintre et écrivain espagnol, né à Figueras le 11 Mai 1904 et meurt le 23 janvier 1989.

Gaston Xhardez était un ami de Dali dont il fut de nombreuses photographies privées. Il apparait dans l'oeuvre de Gaston Xhardez une influence certaine de Dali dans ces photographies surréalistes de la fin des années 1950.

Dalí est sûrement l’artiste le plus emblématique du mouvement surréaliste. Peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain, ce prodige espagnol de l’art abordait dans ses œuvres principalement les sujets tels que le rêve, la sexualité, le comestible, sa femme Gala et la religion.

Bien qu’il soit une figure marquante et symbolique du 20ème siècle, il irritait une partie du monde de l’art, qui n’appréciait pas son caractère totalement atypique et très complexe.
Déjà dans les années 20, contestant violemment la compétence de ses professeurs, Dalí est expulsé des Beaux-Arts de Madrid. Il en sera exclu en 1922 pour incitation à la rébellion des élèves de l’école.
Plus tard, à Paris, Dalí fait la connaissance de Picasso, Breton, Magritte, Ernst et Eluard dont il tombera éperdument amoureux de sa femme, Gala, et se mariera 3 ans plus tard avec elle.
Ses confrères du mouvement artistique surréaliste ont essayé de l’en expulser. En effet, connus pour être en majorité communistes, ils n’appréciaient pas la fascination que Dalí portait pour Hitler et son régime fasciste. C’est alors que le « père du surréalisme », André Breton, a ordonné son expulsion en le dénonçant « d’être coupable d’actions contre-révolutionnaires impliquant la glorification du fascisme Hitlerien ».

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Dalí et Gala s’installent aux Etats-Unis jusqu’en 1948. Le musée d’Art moderne de New York offre à Dalí sa première exposition rétrospective en 1941. En 1942, Dalí publie son autobiographie, La Vie secrète.
De 1960 à 1970 Dalí est toujours plus prolifique : il écrit et illustre des livres, conçoit décors et costumes pour des opéras, tourne des films, élabore de nouvelles théories, sculpte, dessine, crée des bijoux et des meubles, mélange techniques artistiques, son génie n’a pas de limites dans l’art.

En 1974, Dalí inaugure le Teatro Museo Dalí à Figueras en Espagne. Après la mort de son épouse, Gala, en 1982, la santé de Dalí commence à décliner et il se retire d’abord à Pubol puis dans ses appartements près du Teatro Museo où Il meurt le 23 janvier 1989.