Pierre-YvesTrémois,
Artiste peintre, sculpteur ,graveur belge né le 8 janvier 1921 et mort le 16 août 2020.
Il était membre de l’Académie des Beaux-Arts.
Après des études à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il est élève de Fernand Sabatté, Pierre-Yves Trémois obtient, en 1943, le premier grand prix de Rome de peinture et se consacre au burin et à l'eau-forte à partir de 1944 pour entamer une œuvre qui est estimée à plus de mille gravures.
Il meurt à 99 ans, le 16 août 2020.
Dès la fin des années 1940, il met son art au service de la littérature.

"Ce qui définit l’œuvre et le caractère de Trémois, c’est le trait.
Son art direct est cependant complexe. Il paraît si simple, que cela devient ambigu.
Peintures, gravures, dessins, noir, blanc, grisailles, où comme toujours le trait domine.
Trémois maîtrise la technique au point de la faire oublier ;
le trait, une énigme qui a le pouvoir de créer un humain, un animal...
La ligne, le trait, si clairs qu’ils troublent parfois.
Le corps est une importante partie de son œuvre gravé, peint ou sculpté.
Le corps, une passion. Il peut y avoir de la folie dans la laideur, il peut aussi y avoir de la folie dans la beauté.
Trémois fascine par son érotisme au scalpel. Précision, pas de sentiment, pas de repentirs, une exactitude mathématique".




Extrait de l'éloge funèbre qui lui fut faite par son ami Georges Mathieu :

"un artiste qui conjuguait le passé au présent. Amoureux du trait, adepte de la ligne pure, sans concession au volume, à l’ombre, à la couleur, ou si peu, Trémois se singularisait par une gestuelle ample et sans possibilité du moindre repentir dans ses œuvres peintes, associée à une étonnante et fabuleuse précision de la main dans ses estampes, pièces d’orfèvrerie ou céramiques.
Pour celui que l’on nomme le « fou du trait » c’est d’abord l’éclectisme des productions d’un artiste en quête permanente de défis à relever, de techniques à peaufiner ou à révolutionner, de réponses à trouver quant aux contradictions d’une nature humaine pour laquelle il éprouvait cependant une passion profonde ; un éclectisme à qui le trait donne toute sa cohérence".